Le blog

de la mission FPC

Réflexions suscitées par la crise sanitaire

Je suis pasteur au Centre Biblique d’Épinal et missionnaire FPC. Le confinement n’a pas bouleversé mon ministère. En effet, celui-ci comprend une large part de travail « confiné » : courriels, coups de téléphone, préparations diverses au bureau… tout ça n’a pas beaucoup changé.

Le changement a concerné les visites pastorales, les animations de deux groupes d’études bibliques chez des membres de l’Église, le culte du dimanche matin et les rencontres de prière. À ceci s’ajoutent les engagements associatifs, qui ont été suspendus.

Très vite, il m’est apparu très important de permettre, à travers la technologie, des rencontres entre les membres du Centre Biblique par visio-conférence. Au début, l’idée de vivre la communion fraternelle sous perfusion, pendant le confinement, m’était difficile à accepter. Ce n’est pas l’idéal mais, manifestement, les frères et sœurs apprécient de se retrouver, d’avoir des temps d’échanges et de pouvoir vivre un culte ensemble. Ceux-ci sont préparés en équipe, avec un fil rouge en général du début à la fin, obligeant les intervenants – celui qui préside, celui qui enseigne et toute l’équipe musique et chant – à collaborer. Un groupe WhatsApp avec les personnes de l’Église a également été créé. Des sujets de prière et d’encouragement, des vidéos, des communications diverses, y sont ainsi partagés.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, j’ai le sentiment que dans l’épreuve que nous vivons, les liens dans l’Église se développent et s’intensifient. La solidarité entre les membres s’accroît. C’est évidemment aussi, pour chacun, un temps propice à la réflexion, à la méditation, à une plus grande écoute de Dieu.

Si la crise sanitaire n’a pas produit de grands bouleversements dans mon travail en tant que pasteur, elle a suscité en moi des réflexions profondes. Je pense que Dieu utilise cette catastrophe pour me parler. Je suis remis en question dans mon comportement. Samuel Peterschmitt, pasteur de La Porte Ouverte Chrétienne à Mulhouse, dans son témoignage sur #OnEstEnsemble, parle de « foi arrogante au lieu de foi dépendante et d’humilité ». Je partage son analyse. Cela m’amène à m’examiner, à revoir mes fonctionnements, à m’humilier et à désirer changer d’attitude dans la communication de l’Évangile, à y mettre davantage l’amour que seul Jésus-Christ peut me donner.

Je m’interroge également sur ma façon de vivre le mandat de Dieu dans le livre de la Genèse : cultiver et garder le jardin (1). Quelles sont mes responsabilités dans la surexploitation de notre planète ? Je m’interroge sur le système économique de ce monde. Dans l’évangile de Jean au chapitre 17, versets 13 à 20, Jésus dit de ses disciples qu’ils ne sont pas du monde, mais qu’ils sont envoyés dans le monde. Le monde dont parle Jésus est un système (de pensées, d’action, de gouvernance, etc.) mis en place par les hommes, parfois inspiré par Satan, qui va à l’encontre de la volonté de Dieu. Ce système est en train de détruire la Création de Dieu : surproduction, course à l’argent, au profit, au détriment de la planète et de ses habitants. Les disciples de Jésus devraient être sensibles au fait que la planète agonise. Nous devrions vivre de façon cohérente également dans ce domaine tout en aspirant à la nouvelle création.

Le monde va-t-il tirer des leçons du Covid-19 ? Et moi, et nous, membres d’une Église locale ? Allons-nous vivre différemment, de façon à honorer Dieu ? Comment saurons-nous rebondir sur les questionnements des personnes autour de nous ?

Didier Conte

(1) Genèse 2 : 15.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveaux articles

Notre blog

Voir le blog >

Mission FPC

Nos partenaires

CNEF
Union APC
Réseau FEF
DMG
ExpoBible
GEM
Institut Biblique de Genève 
Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs 
Institut Biblique de Nogent 
IBB
Cornerstone Bible college 
FLTE
Bibelschule Brake
Itéa
Le Fellowship 
L'exèdre
Vilodec
Vision Europe
WEM
Team
GOM
Mission-Net
Mena
SMG
Sahel Life
Réseau 55+
SMD
Aujourd'hui l'Espoir

Jean 3 : 16

DIEU A TANT AIMÉ LE MONDE QU'IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE PAS MAIS AIT LA VIE ÉTERNELLE.

Devenez partenaire

Prier, donner, rejoindre

S'impliquer >