Le blog

de la mission FPC

La gestion des richesses divines

Souvent, quand on entend parler des « richesses », nous sommes conditionnés à penser à l’argent car c’est ce qui a le plus de valeur selon ce monde. Mais bibliquement, des richesses pourraient être la terre, les animaux ou d’autres choses créées par Dieu. En fait, est richesse tout ce qui a de la valeur – pas seulement l’argent.

Et même si l’argent est une ressource que Dieu déploie pour faire avancer son royaume, il a été créé pour acheter et vendre – système du monde – et pas pour donner et recevoir – système divin. C’est une des principales raisons pour lesquelles, dans l’Église, nous expérimentons une tension quand il est question d’argent. En dehors des dangers explicitement mentionnés dans la Bible, nous vivons une tension entre ce monde et ses systèmes (commerce) et le modèle de Dieu (partage, communauté, etc.).

Le partenariat peut nous aider à surmonter cette tension. Il est un acte ou des actes pour mettre les ressources de Dieu au service de ses projets, en obéissant à sa voix. Donc, au lieu d’être préoccupés par l’argent, nous pouvons constater que l’argent, comme la prière, le service, la louange, les idées inspirées, les visions, etc. sont tous utilisables par Dieu et selon sa volonté. Si nous entrons dans un partenariat avec cette vision de l’argent, nous sommes mieux positionnés pour développer un ministère de soutien. De leur côté, les partenaires doivent discerner comment Dieu les conduit à utiliser ces ressources. Le partenariat, avec ce filtre, est un partage libre des ressources de Dieu dans un esprit d’égalité – des frères et des sœurs qui travaillent tous ensemble pour le Royaume.

Dans cette période de crise, le défi majeur est de comprendre ce que Dieu veut nous montrer. Des personnes qui ont donné dans le passé ne donnent plus. Des projets s’arrêtent. Nous avons l’impression que tout s’écroule autour de nous. Et dans ce chaos, il est difficile de prendre du recul et de discerner ce que Dieu veut faire dans nos propres vies. Pourtant, se focaliser sur Dieu et laisser le Saint-Esprit nous conduire et nous réconforter fait partie du fondement dont on a besoin dans ces temps troublés.

Le deuxième défi est de rejeter l’idée qu’il faut tout arrêter. Certains partenaires ne sont plus en mesure de donner mais Dieu nous appelle peut-être à élargir nos réseaux. Donc, il faut résister à la peur de présenter nos besoins. Dieu a déjà planifié la suite et sait exactement quand et comment les besoins financiers seront comblés. Et son œuvre avancera. Notre rôle est de retrouver la foi et d’annoncer le royaume de Dieu – sans oublier d’encourager les personnes de nos réseaux à donner ce que Dieu leur a donné pour ce temps.

Si certains ont de l’argent, merci Seigneur ! Si certains ne peuvent pas donner financièrement, mais s’ils peuvent prier ou parler autour d’eux de l’œuvre, merci Seigneur ! Il ne faut jamais oublier qu’il y a TOUJOURS de la place autour de la table pour tous ceux qui sont appelés à venir. Quelle place pourriez-vous prendre autour de la table dressée par la Mission FPC ?

David Broussard, fondateur d’Impact France, un des partenaires de la Mission FPC

 

Scannez et découvrez comment ces modestes femmes indiennes ont trouvé leur place autour de la table !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveaux articles

Notre blog

Voir le blog >

Mission FPC

Nos partenaires

CNEF
Union APC
Réseau FEF
Vilodec
Tim4
DMG
ExpoBible
GEM
Institut Biblique de Genève 
Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs 
Institut Biblique de Nogent 
IBB
Cornerstone Bible college 
FLTE
Bibelschule Brake
Itéa
Le Fellowship 
L'exèdre
Vision Europe
WEM
Team
GOM
Revive Europe
Mena
SMG
Sahel Life
Réseau 55+
SMD
Aujourd'hui l'Espoir

Jean 3 : 16

DIEU A TANT AIMÉ LE MONDE QU'IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE PAS MAIS AIT LA VIE ÉTERNELLE.

Devenez partenaire

Prier, donner, rejoindre

S'impliquer >