Le blog

de la mission FPC

Jésus est ressuscité ! Bonne nouvelle ou
fake news ?

Le gouvernement français a créé un site internet : Fake news : guide des questions à se poser face à une information, sur lequel on trouve une série de questions pour évaluer la qualité, la véracité et la pertinence d’une information. Passons l’annonce de la résurrection du Christ au crible de ces questions !

Luc, médecin, historien et journaliste d’investigation pour les besoins de la rédaction de l’évangile qui porte son nom écrit : « Le dimanche matin de très bonne heure, les femmes se rendirent au tombeau emportant les huiles aromatiques qu’elles avaient préparées. Elles découvrirent que la pierre fermant l’entrée du sépulcre avait été roulée à quelque distance de l’ouverture. Elles pénétrèrent à l’intérieur, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Pendant qu’elles en étaient encore à se demander ce que cela signifiait, deux personnages vêtus d’habits étincelants se tinrent tout à coup devant elles. Elles étaient tout effrayées et baissaient les yeux vers le sol. Ils leur dirent alors : Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est plus ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous disait quand il était encore en Galilée : « Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour. » Elles se souvinrent alors des paroles de Jésus. Elles revinrent du tombeau et allèrent tout raconter aux Onze, ainsi qu’à tous les autres disciples. C’étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, la mère de Jacques. Quelques autres femmes, qui étaient avec elles, portèrent aussi la nouvelle aux apôtres ; mais ceux-ci trouvèrent leurs propos absurdes et n’y ajoutèrent pas foi. Pierre, cependant, partit et courut au tombeau. En se penchant, il ne vit que des linges funéraires. Il s’en retourna, très étonné de ce qui s’était passé.[1] »

Une information est donnée et relayée : Jésus, le Maître que les disciples avaient suivi et aimé, après avoir été crucifié, est revenu à la vie. Cette nouvelle est-elle vérifiable ?

Qui est l’auteur de l’information ?

La résurrection de Jésus est mentionnée dans les quatre évangiles. Matthieu, Marc, Luc et Jean, leurs auteurs, l’annoncent clairement et insistent sur la réalité du fait. Sont-ils légitimes, fiables ? Matthieu et Jean sont des témoins directs puisqu’ils ont vécu avec Jésus pendant environ trois ans et étaient présents lors de la résurrection. Luc et Marc ont enquêté très sérieusement et ont écrit leur évangile sur la base de témoignages soigneusement étudiés et vérifiés. D’après le récit de Luc, Pierre et Jean, deux apôtres de Jésus, sont très sceptiques lorsque les femmes, revenues du tombeau, leur annoncent la résurrection. Ils n’y croient pas. Mais plus tard, ils insisteront sur la réalité du retour à la vie de Jésus. Que s’est-il passé pour qu’ils changent d’avis ?

Quel est l’objectif de l’auteur ? Relate-t-il des faits ou son opinion ?

Au début de l’évangile, Luc explique son objectif à son lecteur : « J’ai donc décidé à mon tour de m’informer soigneusement sur tout ce qui est arrivé depuis le commencement, et de te l’exposer par écrit de manière suivie ainsi tu pourras reconnaître l’entière véracité des enseignements que tu as reçus.[2] » Rien n’est caché dans le récit. Pourquoi de tels détails surprenants, de telles précisions ? Simplement parce que ce sont des faits. Tout est décrit avec réalisme : la surprise, le doute, l’incrédulité. Pierre et Jean étaient vraiment là, ils racontent ce qu’ils ont réellement vu et vécu. C’est sans doute à cause de cela qu’ils sont passés de l’incrédulité à la foi.

Quelle est la nature du site et de son éditeur ? Quels sont les objectifs du site ?

La résurrection de Jésus est annoncée dans la Bible. Est-elle fiable ? La Bible se présente comme la Parole de Dieu. Plus largement, tout lecteur y trouvera une cohérence surprenante et évidente : le projet de Dieu pour les êtres humains, le fil conducteur du salut, le Messie annoncé, les prophéties qui se sont accomplies dans le détail. Pas de pub dans la Bible, mais une révélation de la personne de Dieu. Il n’a rien à gagner avec les êtres humains. Rien à gagner mais tout à donner. Il n’a pas besoin de nous pour exister, nous si !

Quel était l’objectif de l’annonce de la résurrection ? Quelqu’un s’est-il enrichi ? Non ! Luc et les apôtres ont-ils trouvé la gloire ? Non ! Ils souhaitaient simplement informer et proclamer cette bonne nouvelle : ils pleuraient encore la mort de Jésus quand ils l’ont vu un peu plus tard au milieu d’eux ! Les premiers chrétiens ont rapidement été persécutés. Ils ont connu les coups, la prison, le martyr… alors pourquoi prendre tant de risques, souffrir et mourir pour une fake news ?

D’où vient l’information ? De quand date-t-elle ?

L’information de la mort et de la résurrection de Jésus nous vient essentiellement de la Bible qui a été écrite sur plusieurs siècles et par des personnes très différentes. L’Ancien Testament a annoncé Jésus bien avant qu’il ne vienne. Sa mort et sa résurrection ont été annoncées par beaucoup de prophéties rédigées longtemps avant leur réalisation. L’Ancien Testament annonce le projet de Dieu pour les humains. Ce projet passe par la mort du Fils de Dieu sur la croix pour expier les péchés du monde, et sa résurrection comme preuve de l’acceptation de ce sacrifice par Dieu. Il ne s’agit pas de croire n’importe quoi, ce serait de la crédulité et non la foi. Après sa résurrection, Jésus est allé à la rencontre de différentes personnes, qui ont dès lors témoigné l’avoir vu. Leur foi est basée sur cette rencontre personnelle avec lui. La foi fait appel à l’intelligence, au raisonnement, au discernement et repose sur du solide !

La transformation de la vie des disciples, en premier des apôtres, n’a pu être fondée sur une fake news. Le discours lors de la Pentecôte et la naissance de l’Église n’auraient pu se réaliser sur une fake news. 2000 ans après ces événements, la réalité de l’action de Dieu dans le cœur humain ne se réalise pas sur la base d’une fake news. Notre vie personnelle, notre relation avec Dieu, sont réelles et découlent directement de ce que Jésus a accompli pour nous personnellement. La vraie et bonne nouvelle de la mort et de la résurrection chasse la peur. Notamment celle qui résulte de la mort, conséquence directe du péché. Loin d’être des fake news, ces événements chassent le désespoir et la tristesse pour laisser place à l’espérance, à la vérité qui sont les fondements de notre foi ! Comme les disciples, nous sommes celles et ceux qui transmettent et vivent le beau message de l’Évangile ! Jésus est vraiment ressuscité !

Didier Conte

[1] Luc 24 : 1 à 12.
[2] Luc 1 : 3, 4.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveaux articles

Notre blog

Voir le blog >

Mission FPC

Nos partenaires

CNEF
Union APC
Réseau FEF
Vilodec
Tim4
DMG
ExpoBible
GEM
Institut Biblique de Genève 
Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs 
Institut Biblique de Nogent 
IBB
Cornerstone Bible college 
FLTE
Bibelschule Brake
Itéa
Le Fellowship 
L'exèdre
Vision Europe
WEM
Team
GOM
Revive Europe
Mena
SMG
Sahel Life
Réseau 55+
SMD
Aujourd'hui l'Espoir

Jean 3 : 16

DIEU A TANT AIMÉ LE MONDE QU'IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE PAS MAIS AIT LA VIE ÉTERNELLE.

Devenez partenaire

Prier, donner, rejoindre

S'impliquer >