Le blog

de la mission FPC

UNE BONNE NOUVELLE SURPRENANTE, ÉCLAIRANTE, APAISANTE, DÉTERMINANTE

La période de Noël 2020 est vraiment spéciale. Pour ma part, je n’ai même pas envie d’aller courir les magasins, certainement bondés en ce moment, à la recherche d’une bricole qui fera le bonheur de quelqu’un. Par contre, j’ai bien aimé me poser les quatre derniers dimanches, dits « de l’Avent ». Le terme adventus (latin) signifie « arrivée ». Et il nous en est arrivé des choses, en 2020 !

Lors de nos célébrations de l’Avent durant ces quatre dimanches, nous nous sommes concentrés sur l’arrivée de celui dont nous fêtons la naissance à Noël, justement. Elles se sont passées sur Zoom, avec un cocktail de chants de Noël classiques, revisités ou nouveaux, des lectures, des témoignages de vie, des extraits de films, des intervenants multiples. L’un des orateurs, vivant aux États-Unis, s’est levé à 4 heures du matin pour être des nôtres ! Le tout pour profiter d’un moment calme, festif, avec des gens sympas, et pour nous faire réfléchir à la « Bonne Nouvelle », en ces temps troublés. Quelle Bonne Nouvelle ? Quatre aspects ont été soulignés.

Premièrement, c’est une Bonne Nouvelle surprenante. Lors du premier Noël quand Jésus est né, les premiers avertis n’étaient ni les riches ni les nobles, mais les bergers, qui étaient alors les « derniers » de la société. Ils ont couru vérifier l’exactitude de cette nouvelle. La découverte de Jésus les a tellement bouleversés de joie qu’ils en ont parlé à tout leur entourage. On ne peut donc pas garder une bonne nouvelle pour soi.

Deuxièmement, il s’agit d’une Bonne Nouvelle éclairante. Adam et Ève, nos premiers parents, ont cru bon de tourner le dos à ce Dieu qui les avait créés. Vouloir être son propre chef n’est pas synonyme de liberté, mais de servilité envers nos mauvais penchants, qui sont attisés par l’ennemi de Dieu, Satan. S’ensuivent des mauvaises pensées et des mauvaises actions (appelées péchés), plongeant notre vie et notre monde dans un brouillard épais. Jésus est venu dans ces ténèbres comme la lumière qui éclaire le chemin qui nous ramène à Dieu.

Troisièmement, c’est une Bonne Nouvelle apaisante. Nous avons beau chercher la paix du cœur où nous voulons, elle ne se trouve qu’auprès de Dieu. Et il se fait connaître à qui le cherche sincèrement.

Quatrièmement, cette Bonne Nouvelle est déterminante. En 2020, nous avons tous connu ou frôlé la maladie, la mort, le deuil, la solitude, le chômage, la faillite, les limites de la science… Jésus, le fils de Dieu, n’est pas resté le bébé dans la crèche. Il est mort sur une croix pour nos péchés dont nous subissons les conséquences jusqu’à aujourd’hui. Jésus est venu dans ce monde pour nous réconcilier avec Dieu et pour être à nos côtés quelle que soit notre situation. Le savoir nous place devant un choix déterminant : demander à Jésus d’entrer dans notre vie ou rester comme nous sommes, loin de Dieu.

Que ce Noël 2020 si particulier soit l’occasion pour chacun de faire le bon choix, dans la joie !

Birgit B.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveaux articles

Notre blog

Voir le blog >

Mission FPC

Nos partenaires

CNEF
Union APC
Réseau FEF
Vilodec
Tim4
DMG
ExpoBible
GEM
Institut Biblique de Genève 
Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs 
Institut Biblique de Nogent 
IBB
Cornerstone Bible college 
FLTE
Bibelschule Brake
Itéa
Le Fellowship 
L'exèdre
Vision Europe
WEM
Team
GOM
Revive Europe
Mena
SMG
Sahel Life
Réseau 55+
SMD
Aujourd'hui l'Espoir

Jean 3 : 16

DIEU A TANT AIMÉ LE MONDE QU'IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE PAS MAIS AIT LA VIE ÉTERNELLE.

Devenez partenaire

Prier, donner, rejoindre

S'impliquer >