Le blog

de la mission FPC

La célébration de Pâques, en mode confinement, à Valenciennes

Nous, membres de l’Église de Valenciennes Le Rempart, nous sommes « réunis » le 10 avril 2020, ce jour qu’on appelle Vendredi Saint, pour le commémorer et prendre la cène ensemble. Une telle célébration en tant qu’Église était une première, sans compter la distance, palliée par l’utilisation de Zoom.

Sur la proposition d’un membre, qui avait vécu cela dans une autre église, nous avons voulu célébrer le Vendredi Saint et le dimanche de Pâques comme les deux faces d’une même pièce. Nos fêtes sont des temps forts qui portent d’autant plus de fruits qu’elles sont préparées dans le cœur de chacun.

Vendredi Saint est particulièrement centré sur la perdition éternelle de l’humanité et l’œuvre expiatoire de Jésus-Christ. Cela renouvelle l’invitation de méditer la Passion de notre Seigneur, contempler sa croix, nous humilier à ses pieds, laisser l’Esprit saint ouvrir nos yeux sur notre péché, recevoir le pardon du Père, nous laisser envahir par cet amour de la femme pécheresse (1), pour exulter de joie au matin de Pâques.

Cette célébration a essentiellement consisté en lectures et chants. Les lectures principales ont été choisies dans l’évangile de Matthieu, chapitres 26, 27 et 28, versets 1 à 7. D’autres lectures se sont intercalées, issues des prophètes (Esaïe), des psaumes (22 et 88) ou des épîtres : Romains, 1 Corinthiens et Hébreux. Les membres de la communauté, dont les enfants qui l’ont désiré, ont lu un ou plusieurs textes tour à tour : nous étions une dizaine de participants, presque tous lecteurs. Nous avons fini par des prières de louange à Dieu et d’intercession les uns pour les autres en ces temps de solitude et/ou d’enfermement.

Écouter ces textes, se les dire les uns aux autres est une expérience forte vécue ensemble et appréciée par les membres de notre assemblée. Sans nullement déprécier la valeur de la prédication, il y a aussi une force dans la Parole de Dieu proclamée qui n’a pas besoin de nous pour agir. En ce Vendredi, il faut aussi reconnaître que se tenir au pied de la Croix peut laisser sans voix, et les mots de la Parole viennent alors à notre secours.

Mélanie Simon

(1) Luc 7 : 47.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveaux articles

Notre blog

Voir le blog >

Mission FPC

Nos partenaires

CNEF
Union APC
Réseau FEF
DMG
ExpoBible
GEM
Institut Biblique de Genève 
Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs 
Institut Biblique de Nogent 
IBB
Cornerstone Bible college 
FLTE
Bibelschule Brake
Itéa
Le Fellowship 
L'exèdre
Vilodec
Vision Europe
WEM
Team
GOM
Mission-Net
Mena
SMG
Sahel Life
Réseau 55+
SMD
Aujourd'hui l'Espoir

Jean 3 : 16

DIEU A TANT AIMÉ LE MONDE QU'IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE PAS MAIS AIT LA VIE ÉTERNELLE.

Devenez partenaire

Prier, donner, rejoindre

S'impliquer >